Aujourd'hui

Aujourd'hui, c'est Lisa Boissinot, ancienne salariée des Editions Jean-Michel Bordessoules, qui a racheté la maison d'édition qui se nomme dorénavant "Nouvelles Editions Bordessoules".

En prolongeant la vie des ouvrages déjà existants, elle entame une nouvelle étape de l'action éditoriale. En même temps qu'elle a repris Les éditions Bordessoules, Lisa Boissinot a créé les éditions Parole Ouverte, dont la vocation est d'éditer des ouvrages plus transverses. Les Nouvelles Éditions Bordessoules acueillent sur le présent site le label Parole Ouverte.

En savoir plus sur la reprise des éditions et le label Parole Ouverte sur le blog de Nicole Bertin ou sur le journal Sud Ouest.

L'ancrage des éditions dans le territoire – celui de Poitou-Charentes où elles sont implantées, mais aussi les autres territoires, voisins ou lointains est toujours bien présent, mais l'ancrage, c'est l'abri où l'on revient, après des voyages parfois lointains.

Les Nouvelles Editions Bordessoules ne se veulent pas " régionalistes ". Si nombre des auteurs publiés vivent en province, ils écrivent, à l'heure de la globalisation, pour tous. Soit parce que les sujets qu'ils traitent s'adressent à chacun : témoignages ou questions autour de l'évolution de la société, comme Pitié pour la Justice de Xavier de Roux ou Rosen... une prostituée témoigne de Rosen Hicher. Soit parce que les fictions se déroulent partout sur la planète, comme cette Ultime Dégringolade de Maryse Maligne, dans New-York et le Texas d'aujourd'hui. Soit parce que les auteurs ont déjà une renommée nationale, comme Michel Lis qui nous confie ses Brèves de Jardin ou Madeleine Chapsal qui nous fait découvrir des personnalités connues avec Paroles d'écriture. Soit enfin, parce que les sujets d'ici atteignent à l'universel, comme Aulnay, d'ombre et de lumière de Rémy Prin, qui magnifie une église romane locale, mais inscrite au Patrimoine de l'Humanité.

Ce qui compte justement, c'est l'humanité, et la qualité de l'aventure. Être éditeur en région aujourd'hui, c'est peut-être cela, préserver la densité des échanges entre tous les acteurs qui créent le livre, se vouloir fer de lance d'une sorte de bio-diversité culturelle sans quoi la culture ne serait rien. Dans le difficile des jours d'un " petit " éditeur, mais dans un dynamisme ouvert, en quête d'une vision pour vous cultiver, vous informer, vous distraire...