Prix réduit ! L'Oise de la Préhistoire à nos jours Agrandir l'image

L'Oise de la Préhistoire à nos jours

CO/004

18 x 24 cm • 450 pages • Relié
ISBN : 978-2-903504-30-4
Parution : Novembre 1990
Collection : Hexagone

Plus de détails

25,00 €

40,39 €

-15,39 €

Ajouter à ma liste

En savoir plus

Au carrefour des civilisations venues du Nord et de l'Est, le territoire de l'Oise va jouer très tôt un rôle primordial dans la destinée de la France, aux temps Mérovingiens, puis sous les Capétiens. La révolution, la création des départements qui s'en suivit, amenèrent aisément au pouvoir local les classes moyennes de la société.


Région avant tout agricole grâce à ses terres riches et à son climat humide, l'Oise n'en a pas moins développé une industrie prospère.


C'est ce département, terre à la fois d'unité et de diversité, qu'une équipe d'universitaires présente au lecteur en en parcourant toute l'histoire depuis ses origines.


L'équipe des auteurs de cet ouvrage, sous la direction de Marcel Le Clère, comprend :


  • Jean-Claude Blanchet, directeur des Antiquités préhistoriques et historiques de Picardie,

  • Georges-Pierre Woimant, archéologue départemental de l'Oise, diplômé d'histoire de l'art et d'archéologie,

  • Marc Durand, docteur de IIIe cycle en archéologie, vice-président de la Société d'histoire et d'archéologie de Senlis,

  • Robert Lemaire, agrégé, ancien bibliothécaire municipal à Beauvais,

  • Jacques Bernet, professeur certifié d'histoire et de géographie, docteur de IIIe cycle en histoire,

  • Jean-Pierre Besse, docteur de IIIe cycle en histoire,

  • René Meissel, agrégé de l'université.

Un extrait



Le 21 mai 987, un accident de chasse en forêt de Cuise, entre Compiègne et Senlis, coûte la vie au roi carolingien Louis V dit « Le Fainéant ». C'est alors que l'ambitieux Duc de France, Hugues Capet, abbé laïc de nombreuses abbayes qui prospèrent sur son domaine – à ce titre, il porte la cappa qui lui vaut son surnom – s'entend avec l'archevêque de Reims Adalbéron. Ce prélat soutient un projet de réunion de la Francia occidentalis et de la Lotharingie au profit de l'Empire germanique d'Otton le Grand. Cette politique lui vaut, à juste titre, le courroux de Louis V qui décide de le faire juger pour trahison, à la fin de ce mois, à Compiègne. La mort du souverain favorise les desseins secrets de Hugues Capet dont les ancêtres directs – Eudes et Robert 1er, comtes de Paris - ont déjà exercé la réalité du pouvoir suprême.


Sans tenir compte de ses dernières volontés, Hugues fait inhumer le défunt roi à l'abbaye Saint-Corneille, à Compiègne où se trouvent déjà réunis les grands du royaume. Refusant d'ajourner l'assemblée qu'il préside, il fait absoudre Adalbéron de toute accusation. Il compte sur ce dernier et sur son efficace secrétaire, Gerbert d'Aurillac – le futur pape Sylvestre II – pour lui assurer la neutralité bienveillante d'Otton II lorsque viendra le moment de se faire élire roi. Dès l'ouverture des débats, le ton est donné.


30 autres produits dans la même catégorie

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...